Les bons mots

BHNS, TCSP, STRMTG, LAC et PEM : vous êtes perdu ? Pour vous y retrouver dans la forêt de termes et d’acronymes, n’hésitez pas à consulter le LexiRéseau. C’est un lexique reprenant les termes techniques et spécifiques du projet Mon réseau grandit.

28 mots dans le Lexirésau

    • AVP : Avant-Projet

      La phase des études d’Avant-projet fait suite à la phase des Études préliminaires (les EP), qui ont été présentées lors de la deuxième phase de concertation, à l’automne 2021.

      L’AVP est la première partie des études de conception du projet qui seront suivies d'études plus détaillées, appelées "études de projet", dites PRO.

    • BHNS

      Bus à haut niveau de service : le concept de BHNS est issu de l’acronyme américain BRT (Bus Rapid Transit). Il s’agit d’un bus électrique rapide qui circule en site propre (comme le tramway). L'objectif est d'avoir une vitesse commerciale élevée et de garantir un temps de parcours identique quel que soit le moment de la journée.

      Sa capacité est de 120 voyageurs.

      Le BHNS a tout de son grand frère, le tramway : la fréquence de passage et l’amplitude horaire, le confort, le niveau de service, des voies réservées , la priorité aux carrefours et des stations dédiées… Mais alors ? Alors, on parle de « solution innovante à capacité adaptée » parce que le BHNS circule dans des quartiers moins denses. Il est capable d’épouser les formes sinueuses de certaines rues, donc plus facile à intégrer en milieu urbain, comme à Lambézellec.

    • BMa

      Société publique locale, BMa est une société ancrée dans son territoire dont elle connaît les acteurs publics et privés.

      Elle met à disposition du projet :

      • Son expertise dans la conduite des grands projets publics stratégiques requérant la maîtrise de tous les volets de l’opération : management et coordination, organisation et décision de projet, études, expertise technique, administrative, juridique et financière, concertation et communication…
      • Ses compétences et références reconnues en matière de conception et réalisation de transports publics urbains et d’aménagement urbain ;
      • Et est assistée sur le volet technique par EGIS RAIL, ingénieriste spécialisé dans les transports en commun.

      La conduite de l’opération nécessite la création d’une équipe spécifiquement dédiée au projet, au sein de BMa : l’équipe Tram2 multidisciplinaire de 13 personnes.

    • CEMT : Centre d'exploitation et de maintenance du tramway ou Dépot

      Point de remisage du matériel roulant et d'attachement du personnel, il est en service 24h/24h. Les rames de tramway y sont contrôlées, nettoyées et remisées la nuit lors de l'arrêt de l'exploitation. Le dépôt du Tram de la métropole brestoise est situé à côté du fort de Montbarey, en face de Thalès, Porte de Plouzané.

    • Concertation Publique

      La concertation publique est une procédure permettant la participation du public à la vie locale sur l'adoption d'un projet particulier. C’est une procédure administrative rendue obligatoire par le code de l'urbanisme et de l’environnement. C'est la rencontre des élus et des citoyens pour faire le point sur un sujet déterminé.

      Pour le projet Mon réseau grandit, deux phases de concertation ont déjà eu lieu, la première au printemps 2019 et la seconde à l’automne 2021. Tandis que la 1re phase de concertation relevait d’une phase de concertation préalable obligatoire, la seconde phase de concertation était volontariste et s’est centrée sur une concertation sur l’insertion du projet dans l’espace public. Cette seconde phase, qui s’est déroulée du 16 septembre au 25 novembre 2021 a également recueilli de nombreuses contributions des habitants de la métropole sur leurs usages dans les rames, en stations et dans les PEM.

    • Correspondance

      Action de faire correspondre les horaires de deux modes de transports (tramway, bus, téléphérique, bateaux…) pour permettre la circulation des voyageurs sur le réseau.

    • DUP : Déclaration d'Utilité Publique

      La DUP vient clôturer la phase d'enquête publique. Seul le préfet est compétent pour la prononcer. Elle donne l'autorisation à la collectivité de tout mettre en œuvre pour réaliser le projet (expropriations, lancement des travaux).

    • Enquête Publique

      L’enquête publique est une procédure de consultation du public d’une durée maximale de 30 jours sur un projet donné, ouverte par le préfet et menée par une commission composée d'enquêteurs indépendants nommés par le tribunal administratif.

      • Les documents du dossier d’enquête sont mis à disposition du public dans les mairies des communes concernées par le projet, et la commission d’enquête assure des permanences pour accueillir le public.
      • L’enquête a pour objet d’assurer l’information et la participation du public ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers, et de recueillir l’avis du public sur le projet afin de permettre à la personne publique, dans le cas d’espèce la métropole, de disposer des éléments nécessaires à son information.
      • Au terme de l’enquête publique, le commissaire enquêteur doit rendre un rapport et des conclusions motivées. Le rapport doit faire état des contre-propositions qui ont été faites au cours de l’enquête ainsi que des réponses éventuelles apportées par le maître d’ouvrage.

      La procédure d’enquête publique est préalable à la déclaration d’utilité publique du projet.

    • Groupement de commandes

      Commande collective d'achat de rames de tramway à un constructeur, au côté d’autres métropoles. Cette commande de groupe permet d’alléger les coûts de l’opération.

      Pour sa deuxième ligne de tramway, Brest métropole a passé sa commande avec les métropoles de Besançon et de Toulouse.

    • Insertion latérale/centrale

      C’est la manière dont s’inséreront le tramway ou le BHNS dans l’espace urbain et plus particulièrement à l’échelle de la rue. L’insertion est dite centrale quand le Tram ou le BHNS se trouve au milieu des voies, latérale quand celui-ci se trouve le long du bâti.

    • LAC : Ligne aérienne de contact

      Les lignes aériennes de contact ou LAC permettent de transporter le courant (750 Volt continu). Les LAC sont ancrées sur des poteaux qui jalonnent la plateforme du futur tramway ou en façade d'immeuble dans les espaces contraints. Elles transmettent le courant au tramway par le biais des pantographes, dispositifs métalliques situés au-dessus des rames.

    • Matériel roulant

      Ensemble des véhicules utilisés sur une voie ferrée ou sur des rails.

    • MOa : Maîtrise d’ouvrage

      Le Maître d’ouvrage est le donneur d’ordre au profit de qui l’ouvrage est réalisé. Il définit les objectifs du projet, il choisit le maître d’œuvre, il anime le comité de pilotage. Il définit le calendrier du projet. Il finance le projet et détermine le budget qui y est consacré.

      Structurant et stratégique pour le territoire, Mon réseau grandit est piloté par Brest métropole, Maître d’ouvrage du projet, qui agit également en qualité d’Autorité organisatrice des transports. Pour l’accompagner, Brest métropole a choisi la Société publique locale BMa en tant que Maître d’ouvrage délégué.

    • MOe : Maîtrise d'œuvre

      Bureaux d'études techniques qui réalisent les études et pilotent les entreprises en charge du chantier. La maîtrise d’œuvre a la responsabilité technique de la réalisation des ouvrages. Elle rend compte de l’avancement du chantier et doit respecter les contraintes, les coûts et les délais.

    • Multimodalité

      On parle de multimodalité en présence de différents modes de transport entre deux lieux. Les Pôles d’échanges multimodaux (PEM) sont des lieux où s’articulent plusieurs réseaux ou moyens de déplacement et qui favorisent le passage de l’un à l’autre : vélo, voiture, train, bus, car, tramway mais aussi… marche à pied. On les appelle également parkings relais.

    • P+R : Parkings relais

      Les parkings relais sont situés à proximité des stations de tramway, de BHNS et dans des endroits stratégiques de l'agglomération pour permettre aux automobilistes de laisser leur voiture ou leur vélo et de poursuivre leur trajet en tramway. Ils sont au nombre de 10 sur le projet, en création ou en restructuration.

      On les appelle aujourd’hui les PEM : Pôles d’échanges multimodaux.

    • PCC : Poste de Commande Centralisé

      Lieu unique de contrôle mis en place pour favoriser de manière optimale la sécurité des voyageurs et la fluidité du trafic. Des écrans de contrôle permettent au personnel de suivre le trajet des rames, de savoir ce qui se passe sur le réseau et d'intervenir immédiatement si cela est nécessaire.

      Il est situé au dépot du Tram, le CEMT (Centre d'exploitation et de maintenance du tramway), Porte de Plouzané en face de Thalès.

    • PEM : Pôle d'échange multimodal

      Ils sont l’un des piliers de la mobilité dans la métropole. Derrière un sigle technique, les PEM (Pôles d’échange multimodaux) se révèlent essentiels parce qu’ils permettent de créer des passerelles et des correspondances entre différents modes de transport : vélo, voiture, Tram, bus et cars interurbains.

      Dix pôles seront créés ou réaménagés en complément des 4 existants. Le stationnement des voitures y sera gratuit.

      C’est la possibilité de déposer son véhicule pour rejoindre rapidement et facilement le coeur de métropole en transport en commun.

      Il propose également des services, comme des abris et des ateliers de réapparition pour vélos...

      Sur la 1ère ligne de Tram on les appelait les P+r : les parkings relais.

    • Plancher Bas intégral

       Le plancher des rames de tramway et des BHNS est situé à hauteur des quais et ne présente aucun dénivelé ce qui permet une accessibilité optimale pour tous.

    • Plateforme

      C'est la voie où circule le tramway et où sont installés les rails.

    • PRO : études de Projet

      La phase du PRO, c'est à dire les "études de Projet", sont des études très détaillées, elles permettent in fine la rédaction des marchés de travaux.

      Ces études font suite à la phase des études d’AVP (l'Avant-Projet), la première partie des études de conception du projet.

       

       

    • Site banalisé ou mixte

      Ce site principalement mis en place dans des rues de faible largeur ou sur des ouvrages d'Art (ponts...) permet de faire circuler sur la voie du tramway ou du BHNS la circulation automobile. Cette solution est déjà mise en œuvre sur le pont de Recouvrance où circulent en alternance, tramway et véhicules automobiles.

      Sur Mon réseau grandit, elle sera mise en oeuvre :

      - pour le Tram et le BHNS : de la gare à Liberté

      - pour le BHNS : à Lambézellec de la place des FFI au rond point de Koat Bihan 

    • Site propre

      Espace réservé exclusivement à un mode de transport. Le Tram et le BHNS sont isolés des files de circulation par un dispositif séparateur. La plateforme est infranchissable par les véhicules (sauf exception : riverains, véhicule de secours...), mais accessible aux piétons.

      On parle de TCSP : Transport en commun en site propre. 

    • Site protégé

      La plateforme du tramway ou du BHNS est protégée des voies de circulation par une bordure de faible hauteur. Elle peut être empruntée exceptionnellement par une voiture, un véhicule de secours.

    • Station

      Lieu de descente et de montée des voyageurs. Le quai se situe à hauteur des rames, ce qui permet une montée et une descente facilitée pour tous : personnes âgées, fauteuils, poussettes... On parle aussi de plancher bas intégral.

      Les stations sont aussi un lieu de consultation des horaires de passage des Tram ou des BHNS, d'achat des titres de transport et de lien avec le PCC (Poste de commande centralisé) du réseau en cas de besoin.

    • STRMTG : Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés

      Le Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés (STRMTG) est un service à compétence nationale, rattaché au directeur général des infrastructures des transports et des mobilités (DGITM), dépendant du ministère de la Transition écologique.

      Le STRMTG est le pôle de compétence de l'administration française dans le domaine de la sécurité des transports de voyageurs par remontée mécanique et par transport guidé. Il se doit d'assurer une surveillance du parc français, de participer au développement des techniques relatives au domaine et de mener des études pouvant servir à la création de référentiels techniques. Le terme « remontées mécaniques » englobe les chemins de fer funiculaire ou à crémaillère, les téléphériques, les téléskis et tout autre appareil utilisant des câbles porteurs et/ou tracteurs. Les « transports guidés » sont les appareils de transports publics guidés urbains ou non urbains (métro, tramway, chemins de fer touristiques, chemins de fer secondaires, vélos-rail/cyclo-draisines, ...) à l'exception du réseau national. Certains ont une vocation touristique ou historique.

    • TCSP

      Train, métro, tramway, BHNS et certaines lignes de bus : l’appellation « Transport collectif en site propre » recouvre les moyens de transport en commun dès lors qu’ils empruntent une voie ou un espace réservé, leur permettant de ne pas (ou du moins peu) subir les aléas de la circulation en milieu urbain.

    • Vitesse commerciale

      Vitesse moyenne d'une ligne de bus, de BHNS ou de tramway prenant en compte entre autres l'arrêt aux stations.

      La vitesse commerciale du tramway de la métropole brestoise est approximativement de 20 km/h en moyenne avec le temps d'arrêt en stations compris.